28/11/2012

montants indécents pour les conseils d'administration

 

Je suis scandalisée par les montants octroyés aux têtes dirigeantes des conseils d’administration de la plupart des institutions subventionnées par l’Etat de Genève qui viennent d'êtrepubliés dans la Tribune. Alors que ces régies sont déjà dirigées par des directeurs, répondent à  des lois établies par le Grand Conseil et au contrôle de la cour des comptes.

Le conseil d’administration est  un montage politique, mais l’institution pourrait fonctionner sans lui.

Il est tout à fait normal qu’ils aient des indemnités pour leurs heures de présence dans les conseils, mais qu’est-ce qui justifie les salaires annuels ? Car il s’agit bien de véritables salaires, lorsqu’il est indiqué dans l’article, par ex., des montants de plus de Fr. 100.000. Et bien souvent ces personnes travaillent à côté ou ont d'autres conseils d’administration.

Le conseil d’Etat qui prétend harmoniser les montants versés  présente une augmentation de plus de Fr. 800.000.- Alors que le budget de l’Etat vient d’être recalé pour des dépenses trop importantes.

C’est le contribuable qui paie directement  tous ces privilèges au travers des impôts, des tarifs des TPG, de l’électricité, ou de l’hôpital. Et quand on voit, par exemple, que le billet demi-tarif  n’est  même pas la moitié du billet normal, qu’il y a encore plusieurs vieux distributeurs de billets TPG qui ne rendent pas la monnaie et qu’il faut carrément des cours pour comprendre le fonctionnement des nouveaux distributeurs, on est en droit de se demander ce qui se passe dans ces conseils....

Comment la population peut-elle accepter et comprendre ensuite qu’il y ait des augmentations de tarifs sans arrêt et que ce sera à nouveau à elle de  combler le déficit de l’Etat.

C’est juste insoutenable pour celles et ceux qui travaillent à plein temps avec des compétences professionnelles élevées  pour des salaires nettement  inférieurs sans avoir été augmentés depuis longtemps....

16:14 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.