25/02/2012

résidences secondaires en montagne

N’étant pas retournée à Villars depuis 10 ans, je fus complètement effarée, cet été, de voir le nombre de chalets hyper luxueux qui avaient poussé comme des champignons. Les prairies naturelles arrachées pour laisser place à des fondations de béton pour abriter les gros 4x4 et autour des surface engazonnées qui sont tondues de façon compulsive, après des arrosages excessifs. Tous plus luxueux les uns que les autres, sentant encore le sapin frais coupé, et presque tous fermés… Par curiosité, j’ai regardé les prix dans les agences immobilière (qui fleurissent, elles, à chaque coin de rue) de ces appartements haut de gamme: des 3 pièces pour plus d’un million et les annonces étaient traduites en russe…

Il est évident que la destruction massive d’un environnement montagnard au profit de ces constructions dévoreuses d’énergie et de biodivesité ne peuvent que pousser à voter oui à l’initiative de Franz Weber. Ce développement anarchique et si rapide n'amènera que nuisance et enlèvera tout le charme attractif de ces régions.

12:26 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | |

Commentaires

De toute évidence vous habitez la ville et n'avez pas besoin de résidence secondaire. Et il est tout aussi évident que vous ne connaissez pas le problème et ne jugez qu'en fonction de votre propre intérêt
Si je suis d'accord avec vous sur le fond (il y a trop de volets clos), je ne le suis pas sur la forme.
La commune de Villars n'a tous simplement pas géré correctement le problème. Car c'est aux communes et aux cantons de prendre les mesure adéquates et non à la fédération de le faire d'une manière qui serait d'ailleurs tout à fait anticonstitutionnelle. Dans certaines communes il y a trop d'industries, de pharma, de banques, de grandes tours qui défigurent le paysage. Votons donc aussi contre une telle abomination.
Vous vous offusquez des prix. Mais soyez sûre que si l'initiative est acceptée les prix vont flamber. Et soyez sûre aussi que les communes à plus de 20% construiront alors de magnifiques hôtels de luxe. De belles tours en béton qui charmeront la vue. Comme à Aminona.
Et vous n'avez pas réfléchi au fait qu'une loi générale qui ne respecte ni l'économie locale ni l'environnement local ni la culture locale est une mauvaise loi. Comme la loi des 35h en France qui devait faire baisser le chômage. Résultat : il a augmenté, les entreprises ont délocalisé ou ont licencié pour faire appel au travail temporaire. Le personnel hospitalier qui travaille beaucoup plus que 35h/semaine ne peut pas se faire payer les heures supplémentaires (manque de subventions) et ne peut prendre les congés équivalents (manque de personnel).
Destruction massive de l'environnement montagnard !!! A vous entendre il n'y aurait bientôt plus que des chalets de luxe recouvrant toutes nos montagnes dans lesquelles vous ne vous êtes apparemment jamais promenée.

Écrit par : Lambert | 25/02/2012

Comme vous, je suis effaré. Mais pas des chalets en montagne. Effaré par les immenses tours construites à l'est de Genève et qui ont remplacé de magnifiques villas et des arbres centenaires. Effaré aussi des tours qui ont fleuri sur les hauts de Zürich.
Alors soyons généreux, étendons l'initiative Weber à toutes ces tours qui polluent la vue et les villes et consomment trop d'énergie.

Écrit par : Lambert | 25/02/2012

La défense des paysages passe par l'interdiction de construire des éoliennes qui détruisent la beauté des sites ! Cela m'étonnerait que les Khmers Verts interviennent car si l'on défend, réellement et non pas politiquement, nos paysages, c'est contre toutes atteintes à la beauté de notre nature qu'il faut intervenir. Autre mocheté, c'est les toits recouverts de panneaux solaires, à la place de tuiles magnifiques, qui dénaturent les bâtiments !

Écrit par : Ibesh Tasheur | 25/02/2012

NON à l'initiative de FRANZ WEBER!
NON à une loi discriminatoire.
NON à une loi de ségrégation.
Cette loi fait subir aux habitants des montagnes suisses un préjudice moral, économique.
Cette loi pénalise des citoyens de l'Arc Alpin.
Elle les met au ban de la société helvétique, car les écologistes veulent dominer les territoires souverains de certains cantons.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 26/02/2012

La nature a été mise au service des humains mais à condition qu'ils ne se l'approprie pas comme c'est trop souvent devenu le cas.Monsieur Weber est un nostalgique d'un temps révolu mais il oublie aussi que grâce à la jet set venue d'Angleterre pour enrichir nos stations il n'aurait comme beaucoup d'autres peut-être pas connu le même standing de vie qui fut sien,si on en était resté aux chalets d'alpage
Trop de lobbys sectaires désirent s'approprier notre patrimoine,soit il faut bâtir mais en ouvrant les yeux,l'affaire Xamax et Servettes étant la pointe de l'Iceberg
Cependant comme il s'agit de paysages alpestres ,il est un être essentiel qui doit réponse certaine donner,le paysan qui lui, grâce à la nature peut vivre décemment surtout depuis que le fameux Bio est devenu un lobby sectaire lui ayant carrément coupé l'herbe sous les pieds
Comme dans tous domaines il faut raison savoir garder dit un proverbe et nos politiciens du moins certains feraient bien de disserter sur celui-ci!

Écrit par : elena | 26/02/2012

Les commentaires sont fermés.