03/05/2011

Quand le bétonnage avance, c'est la vie qui s'en va

Détruire nos meilleures terres agricoles pour réaliser des centres sportifs et des logements qui seront de toute façon inaccessible pour le commun des mortels, va devenir un véritable problème de survie.

Déjà le futur aménagement de Bernex va détruire 104 hectares de terres agricoles, maintenant on veut déclasser la plaine de l’aire (votation du 15 mai). A l’origine ces projets n’étaient qu'à à buts lucratifs. La préoccupation des échanges gazeux entre les terres non bétonnées, perméables et l’air qui favorisent l’humidité et la pluie indispensables à la vie n’a pas été pas prise en considération. Le bétonnage si rapide de nos sols entrainera la désertification de nos régions….Combien de catastrophes, la sécheresse en est une, faudra-t-il pour que les humains commencent vraiment à réfléchir…. Refuser le déclassement de la plaine de l’Aire est un bon début.

08:20 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | |

Commentaires

Tout à fait d'accord avec votre point de vue. au rythme auquel nous éliminons le peu de campagnes et d'espaces naturels qu'il nous reste, ce n'est seulement Genève, mais tout l'arc lémanique qui formera dans quelques années un vaste tissu urbain continu, sans nature à proprement parler. Je suis sidéré que si peu de gens réagissent à l'idée que la population puisse augmenter à Genève et dans le canton de Vaud de trente à quarante pourcent dans les trois prochaines décennies et que ceci soit considéré comme un progrès incontournable.

Écrit par : Francis Coulon | 03/05/2011

Tout à fait d'accord avec votre point de vue. au rythme auquel nous éliminons le peu de campagnes et d'espaces naturels qu'il nous reste, ce n'est seulement Genève, mais tout l'arc lémanique qui formera dans quelques années un vaste tissu urbain continu, sans nature à proprement parler. Je suis sidéré que si peu de gens réagissent à l'idée que la population puisse augmenter à Genève et dans le canton de Vaud de trente à quarante pourcent dans les trois prochaines décennies et que ceci soit considéré comme un progrès incontournable.

Écrit par : Francis Coulon | 03/05/2011

Une écologie limitée aux frontières d'un Etat, que vaut-elle, ô chère dame? L'avis de l'écrivain John Berger: http://remimogenet.blog.tdg.ch/archive/2011/04/27/774587313ff4ddf65c5509618c21d6d2.html

Écrit par : RM | 03/05/2011

J'habite à Meyrin et nous avons le même problème. La zone des Vergers a été déclassée, alors qu'il est (plus pour longtemps) une respiration pour tous les habitants de Meyrin. Après le travail un grand nombre de personnes descendent la pente des Arbères avec enfants, famille, ou font leur footing et les week-end le chemin qui descends et nous donne cette magnifique vue sur tout le Jurac'est un magnifique spectacle que de voir depuis la terrasse de L'Auberge de Meyrin ou lorsqu'ils descendent le chemin de Arbères.
Sous prétexte qu'il y a une pénurie de logement à Genève, la commune et les promoteurs veulent imposer sur cette vallée des tours de huit et 10 étages... Ils appellent cela un futur "éco quartier... Alors qu'il y a quelques années, nous avons lutté aux coté de notre ancien maire de Genève M. Rémy Pagani pour sauvegarder les Grottes, un quartier derrière la gare pour que celui-ci garde un caractère humain, on veut nous faire croire que pour le bien de tous, ces tours seraient à nouveau devenues indispensables !!! ???
Nous savons tous que les grands immeubles donnent des lieux où la dépravation et dégradations anonymes du matériel et où la surveillance de nos enfants lorsqu'ils sont dehors est nulle... Que cela favorise la délinquance et coupe les liens sociaux... Alors pourquoi nos élus et nos concitoyens ont-ils laissé faire à nouveau ces promoteurs qui profitent de la situation pour nous imposer leur soit disant quartier "ECOLOS" !!!???
Nous (la population Suisse) sommes trop gentil, on avale toutes les couleuvres sans piper mots. Je vous avoue être révoltée mais ne pas savoir quoi faire !!! Pour les VErgers je sppose que c'est trop tard, car la mise à l'enquête a déjà eu lieu, et je prie pour qu'au premier coup de pioche un miracle aie lieu et que l'on trouve des vestiges archéologiques, ce qui arrêterait ce massacre.
Je suis photographe, et je puis vous assurer que dans ce lieu, des animaux, des abeilles, les oiseaux qui viennent là, les chevaux magnifiques du manège que l'on met paître dès les premier jours dans ces prés, toutes cette faune va être détruite pour faire un magnifique éco quartier ! Une fois de plus la faune qui met des années à se reconstituer va payert le prix lourd pour laisser place au bulldozer et aux pelles mécaniques. Puis aux immeubles ! Genève est devenu un perpétuel chantier.

Alors qu'est ce que nous voulons nous ? Ce que nous voulons c'est respirer de l'air et pas de la poussière que vos fichues fouilles et constructions. Je m'attendais à ce que les écolos réagissent autrement, mais pas du tout, ils se rallient au magnifique projet "ECOLOGIQUE".

En parlant avec les élus, socialiste, écolos y compris, la réponse des élus actuels est: "Vous voulez une expansion, et une amélioration de vos quartiers ? Vous ne pouvez pas refuser que d'autres personnes profitent de cela sous prétexte que vous étiez les premiers" Mais moi je dis que les écoles débordent, que l'on engage pas assez de personnel, que les gardes municipaux sont actuellement incapables d'arrêter les gens qui pillent appartements et voitures non stop dans nos quartiers, alors pourquoi veut-on encore faire venir du monde alors qu'ils n'arrivent déjà pas à gérer et protéger les habitants actuels?

Écrit par : Wally | 03/05/2011

J'habite à Meyrin et nous avons le même problème. La zone des Vergers a été déclassée, alors qu'il est (plus pour longtemps) une respiration pour tous les habitants de Meyrin. Après le travail un grand nombre de personnes descendent la pente des Arbères avec enfants, famille, ou font leur footing et les week-end le chemin qui descends et nous donne cette magnifique vue sur tout le Jurac'est un magnifique spectacle que de voir depuis la terrasse de L'Auberge de Meyrin ou lorsqu'ils descendent le chemin de Arbères.
Sous prétexte qu'il y a une pénurie de logement à Genève, la commune et les promoteurs veulent imposer sur cette vallée des tours de huit et 10 étages... Ils appellent cela un futur "éco quartier... Alors qu'il y a quelques années, nous avons lutté aux coté de notre ancien maire de Genève M. Rémy Pagani pour sauvegarder les Grottes, un quartier derrière la gare pour que celui-ci garde un caractère humain, on veut nous faire croire que pour le bien de tous, ces tours seraient à nouveau devenues indispensables !!! ???
Nous savons tous que les grands immeubles donnent des lieux où la dépravation et dégradations anonymes du matériel et où la surveillance de nos enfants lorsqu'ils sont dehors est nulle... Que cela favorise la délinquance et coupe les liens sociaux... Alors pourquoi nos élus et nos concitoyens ont-ils laissé faire à nouveau ces promoteurs qui profitent de la situation pour nous imposer leur soit disant quartier "ECOLOS" !!!???
Nous (la population Suisse) sommes trop gentil, on avale toutes les couleuvres sans piper mots. Je vous avoue être révoltée mais ne pas savoir quoi faire !!! Pour les VErgers je sppose que c'est trop tard, car la mise à l'enquête a déjà eu lieu, et je prie pour qu'au premier coup de pioche un miracle aie lieu et que l'on trouve des vestiges archéologiques, ce qui arrêterait ce massacre.
Je suis photographe, et je puis vous assurer que dans ce lieu, des animaux, des abeilles, les oiseaux qui viennent là, les chevaux magnifiques du manège que l'on met paître dès les premier jours dans ces prés, toutes cette faune va être détruite pour faire un magnifique éco quartier ! Une fois de plus la faune qui met des années à se reconstituer va payert le prix lourd pour laisser place au bulldozer et aux pelles mécaniques. Puis aux immeubles ! Genève est devenu un perpétuel chantier.

Alors qu'est ce que nous voulons nous ? Ce que nous voulons c'est respirer de l'air et pas de la poussière que vos fichues fouilles et constructions. Je m'attendais à ce que les écolos réagissent autrement, mais pas du tout, ils se rallient au magnifique projet "ECOLOGIQUE".

En parlant avec les élus, socialiste, écolos y compris, la réponse des élus actuels est: "Vous voulez une expansion, et une amélioration de vos quartiers ? Vous ne pouvez pas refuser que d'autres personnes profitent de cela sous prétexte que vous étiez les premiers" Mais moi je dis que les écoles débordent, que l'on engage pas assez de personnel, que les gardes municipaux sont actuellement incapables d'arrêter les gens qui pillent appartements et voitures non stop dans nos quartiers, alors pourquoi veut-on encore faire venir du monde alors qu'ils n'arrivent déjà pas à gérer et protéger les habitants actuels?

Écrit par : Wally | 03/05/2011

Bonjour,

Un tel message avec une telle irresponsabilité me conduit à penser qu'il faut suspendre la réalisation du CEVA à la tenue par les autorités cantonales des engagements sur le logement.

Que vous contestiez le modèle de développement économique soit... mais faites le en exigeant que les conditions fiscales accordées aux entreprises étrangères soient identiques aux conditions fiscales accordées aux entreprises genevoises. en revanche accepter le dumping fiscal genevois comme vous le faites, c'est à dire faire venir 15 000 habitants de plus dans l'agglo et refuser d'assumer les conséquences urbaines est IRRESPONSABLE : cela conduit à l'expulsion d'une génération de genevois qui vous reprochera durablement un tel égoïsme, cela conduit à des ségrégations sociales, à une crise du pouvoir d'achat.. mais surtout si l'on ne prend en compte que les conséquences environnementales cela conduit à créer des milliers d'automobilistes supplémentaires chaque années, à contraindre les habitants à aller se loger plus loin dans un habitat moins dense et donc à saccager 3 fois plus d'espaces agricoles et naturels : est ce qu'à vos yeux de verts la nature français vaux trois fois moins que la nature genevoise ????

Mais surtout puisque vous prétendez de manière tout à fait malhonnête être favorable à une plus grande densification alors que les Verts montrent l'exemple en ville de Genève : actuellement la majorité municipale à laquelle appartiennent les Verts s'opposent à la moitié des projets de surrélévation. les Verts demandent à Plan les Ouates une densité qu'ils refusent en Ville de Genève.

Alors avec tous ses arguments on se demande franchement pourquoi les Vers votent contre les Cherpines... et la seule explication que je trouve c'est celle que m'a donné un député Vert "on s'est fait avoir par Marc Muller"... sous prétexte que les Verts n'ont pas pu controler le projet avant le déclassement... en bref une histoire d'égo quitte à prendre en otage 3000 familles Genevoises !

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard (Saint Julien en Genevois) | 05/05/2011

Les commentaires sont fermés.