12/11/2008

Voter NON à l'initiative contre le droit de recours

Pourquoi ? Car elle se trompe de cible : les associations compétentes en matière d’environnement au niveau national ne pourront plus s’opposer à des projets qui touchent directement la protection des zones naturelles, forestières ou agricoles. Alors que les privés (voisins par ex.) qui représentent  la majorité des recours (contre les nouveaux logements par ex) pourront, eux, toujours continuer à s’opposer. 

 

Pratiquement tous les recours des organisations pro environnement ont été acceptés, ce qui veut dire qu’elles avaient raison, que les projets contestés violaient la loi. Et si on leur enlève ce droit, plus personne ne pourra s’opposer à des projets illégaux qui iront  à l’encontre de la protection de notre patrimoine naturel. Je pense aux zones alluviales d’importance nationale, aux forêts. A Genève, chaque fois, au cours de ces dernières années, que le WWF a recouru il a gagné au tribunal administratif et au TF, ce qui signifie que ses oppositions étaient justifiées, sinon il aurait aurait perdu…Depuis 2002, le WWF n’a déposé que 2 recours, donc en aucun cas on ne peut parler d’abus.

 

 

La nature a plus que jamais besoin qu’on la défende, les appétits de bétonner étant infinis. Voter non à cette initiative radicale, c’est participer directement à la protection de la nature. Et si elle diminue comme une peau de chagrin, les conséquences négatives seront directes pour nous, les humains.

 

09:22 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | |

Commentaires

Coucou,

Je suis entièrement d'accord avec toi Sylvia et A Gauche Toute ! votera non à cette initiative qui tente de limiter les droits démocratiques.
Nous appartenons tous à cette terre et empêcher ceux qui défendent nos conditions de vie de s'exprimer, c'est se tirer une balle dans le pied.

Écrit par : Rita Cadillac | 12/11/2008

Les commentaires sont fermés.