06/08/2008

SUPER l'idée plait...

Pour une fois, plein de fans pour l'idée de supprimer ou du moins diminuer le nombre de feux de signalisation. C'est une idée à creuser, à peaufiner. Mes fidèles lecteurs approuvent. Ce qui est suffisamment rare pour le souligner...

Je vais réfléchir pour traduire cette idée en motion au Grand Conseil. 

Et puisque l'on est dans le positif, j'aime bien aussi l'idée de Manuel Tornare d'avoir installé à Baby plage la possibilité pour tout le monde de se faire des grillades et de partager un moment plaisant ensemble. Surtout pour ceux qui n'ont pas la chance d'avoir un jardin. Il suffit d'y aller avec une petite viande (avec label engagement pour le parcours des animaux c'est mieux..) de la griller et de la manger en compagnie d'autres personnes. Très sympa...

Par contre j'ai horreur des feux d'artifices et le 9 août je m'enfuirai bien loin de Genève pour ne pas avoir à subir ces bruit d'explosions qui m'agressent et m'insupportent.... Si avec cet argent il y avait des stands de boissons et grignoteries gratuites sur les quais pendant les fêtes de Genève, je trouve que ce serait bien plus convivial.

Sur ce point j'imagine que je vais être désavouée par mes chers lecteurs... mais j'assume car c'est totalement cohérent avec les pensées d'une écolo.

15:06 | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook | |

05/08/2008

si on supprimait les feux de signalisation

Je suis sure que si l’on supprimait les ¾ des feux de signalisation dans les villes, on y gagnerait en fluidité, en attention des automobilistes pour traverser les carrefours et en diminution du nombre d’accidents. On n’aurait pas ce sentiment de parfois rester à l’arrêt pour rien pendant plusieurs minutes lorsqu'il n'y a pas de circulation. Et cela coûterait moins cher en entretien à la collectivité publique….Certaines villes l'ont expérimenté avec succès.

17:52 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | |

01/08/2008

Pas de bleuet pour le Conseil fédéral

IMG_0961[1].jpgLe bleuet, chassé des champs par l’usage des pesticides qui se retrouve encore sur les talus, est le signe d’un environnement non pollué, il permet aux insectes butineurs de se nourrir longtemps à condition bien sûr de ne pas raser tout ce qui dépasse…

 

 

 

Les histoires du chef de l’armée, M. Nef, sont tellement inintéressantes que je ne comprend pas pourquoi elles prennent autant de place dans la presse. Alors que l'on parle si peu des dangers des biocides (pesticides, herbicides et insecticides): en toute légalité on peut produire des substances toxiques, les vendre et les déverser à longueur d’année  sur nos terres. Elles empoisonnent doucement mais sûrement nos eaux potables, nos plantes, nos insectes, nos animaux et en bout de course, les humains, par l’augmentation de concentration des ces substances nocives dans la chaîne alimentaire, dans l’eau potable et dans l’air que l’on respire.  Les ouvriers qui travaillent dans ses usines sont contaminés, les voisins des champs aspergés par ces produits chimiques toxiques sont plus exposés. Tout cela pour produire plus, pour avoir des produits parfaits dans leur présentation.

Mais quand comprendra-t-on que l’avenir de l’humain ne peut passer que par un équilibre à respecter dans la nature et si on l'a compris pourquoi si peu d'intérêt pour ces sujets, pourquoi ne pas retirer certains produits du commerce, comme le cruiser par ex.?

Si j’étais magicienne je ferais disparaître tous ces produits et enlèverais du cerveau humain l’idée même de les produire. Et surtout je mettrais la puce (biologique) à l’oreille du Conseil fédéral pour qu’il se penche avec plus de priorité sur ces problèmes de santé publique et d’environnement.

 

17:51 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | |