27/07/2008

Hérissons, animaux à protéger

Ce qui m’a touchée ce matin, c’est la vue d’un hérisson couché sur le côté au milieu de mon chemin du Foron, mort. Tué par un ou une conducteur/trice  nocturne. C’est entre minuit et 3 heures du matin souvent que ces petites bêtes sauvages se baladent en quête de nourriture. Ils ignorent le danger des voitures, ils ne sont en rien responsables de nos folies de vitesse et de déplacement. Eux ils ne nous perturbent jamais. Ils ont doit de cité depuis 30 millions d’années sur notre planète et en moins d’un siècle on est en train de les exterminer. Cela pourrait s’éviter bien sûr, il suffit de rouler moins vite la nuit dans les zones villas. Et de n’être peut être pas complètement bourré... Quand ils ne sont pas tués par nos voitures, ils meurent souvent empoisonnés par nos pesticides ou ont la face arrachées par les tondeuses ; quand ce n’est pas brûlés vifs dans leur nid qu’ils ont installé sous un tas de bois morts…

 

Cela me fait mal, car à la différence des humains qui façonnent eux-mêmes leurs engins de destruction et qui sont responsables de leur conduite peu respectueuse, les hérissons, eux, sont totalement innocents et impuissants face à nous.

 

 

16:42 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | |

Commentaires

il est vrai que c'est dommage mais on se demande pourquoi ils traversent les routes TOUJOURS devant les voitures !!
et toujours de nuit, comment réagir devant cette petite chose qui traverse sans se mettre en danger soi même sauf à rouler à 10 Km/h ??

je n'ai pas de solutions sauf à leurs faire des passages protégés mais il me semble que cela soit ingérable.

Écrit par : francky | 29/07/2008

tous les ans en Europe 700.000 hérissons sont écrasés c'est énorme.

Écrit par : sophie | 29/07/2008

Désolée...même à plus de 10 km/H vous pouvez facilement éviter ces animaux. Dans ma région, ils sont très nombreux...et très nombreux aussi à trépasser. Je pense qu'il y a un certain "je m'en foutisme" de la part des conducteurs. Alors certes, nous ne pouvons pas leur faire de passages protégés, mais juste faire prendre conscience aux conducteurs, sans se mettre en danger, de veiller à les éviter...et c'est possible, j'en témoigne!!!

Écrit par : Lolo | 31/07/2008

Je pemse que si chaque hérisson écrasé avait été remplacé par une pierre il y en aurais beaucoup moins qui passent sous les roues d'un véhicule. J'ai roulé et je continue à le faire, en grande partie la nuit, le travail.
Je peux vous assurer qu'un hérisson, la nuit au milieu de la route ressemble plus à un "gros" caillou qu'à une innocente boule d'épines. J'en ai évité des centaines, je me suis arrêté dans les trois quarts du temps pour "les aider à traverser" car je suis révolté à l'idée qu'un abruti avec son véhicule soit incapable de freiner ou d'éviter ce petit animal, bien qu'une petite partie d'entre eux passent sous les roues d'un véhicule de manière accidentelle. Malheureusement certains c.......ds s'amusent de montrer qu'ils sont "puissants" dans leurs chariottes toutes ferrées en roulant sur ces adorables petits animaux.... Des cailloux je leur mettrais sous les roues.

Écrit par : XXL | 16/08/2008

les herissons ne se jettent pas sous les roues ils traversent comme n'importe qui, les conducteurs ne sont pas vigilents en voiture,ils ne regardent pas attentivement les bas cotés et ne font pas l'effort de s'arreter ou de ralentir......il faut vite arriver!!!!....
ON PEUT TRES SOUVENT RALENTIR OU S ARRETTER sans que la sécurité soit forcément en jeu, ce n'est pas sur les autoroutes que l'on trouve le plus de ces petites betes écrasées. Quand serait il si il s'agissait d'enfants ? on ne s'arrete pas non plus alors puisqu'"ON NE PEUT PAS RALENTIR à MOINS DE 10 KM/H....!!!!"
FOUTAISES BIEN SUR.le fait est que l'etre humain est tellement pressé ......d'aboutir enfin ...... à sa perte!
En effet à ce rythme là il ne sera très bientot plus obligé de ralentir pour eviter de détruire tout ce qui lui avait permis pendant de très nombreuses années, de vivre dans un monde équilibré naturellement.....
chers chauffards, vous avez raison, vite vite courez à la future perte de vos descendants !
Plutot que de respecter la vie et de transmettre les valeurs de respects et d'harmonie des éspèces vivantes, continuer à assouvir votre rythme de vie effréné qui vous offre, n'est ce pas , tellement de satisfaction!!!!!!!

Écrit par : CHRIS | 19/08/2008

un petit poème sur les hérissons trouvé sur internet
un peu dur mais criant de vérité qui donne à réfléchir
Vous vous souvenez de moi?

Non?

Rappelez-vous... Une petite boule de chair et de piquants... L'autre jour,
vers deux heures du matin, sur la départementale 124... Mais si... Vous
m'avez vu un instant dans la lumière de vos phares, et vous avez même
entendu le bruit de mes entrailles éclatant sous le poids de vos roues.

Oui... Je suis le petit hérisson que vous avez écrasé, sans un remords...
Le petit hérisson qui a agonisé de longues heures sur le bitume glacial, en
regardant ses propres organes répandus... Le petit hérisson qui est mort un
peu avant l'aube, après qu'une autre voiture lui est passée dessus.

Je suis le petit hérisson écrasé, vidé de ses tripes, par un conducteur à
moitié ivre, roulant à 130 km à l'heure sur la départementale 124. Je suis
le petit hérisson qui ne demandait rien d'autre que de traverser en paix
cette route pour rejoindre sa famille. Je suis le petit hérisson assassiné,
supplicié.

Vous n'avez pas eu la moindre pensée compatissante pour mon calvaire, ma
douleur, pour tout ce que j'ai ressenti... La mort, l'idée que je ne
reverrai jamais mes petits, mes petits que vous écraserez un jour de la
même manière.

Peut-être l'avez-vous fait exprès... Par plaisir. Vous rêvez de faucher un
enfant sur un passage clouté, de percuter un landau, mais vous n'osez pas.
Vous avez peur de la justice des hommes. Alors, vous écrasez les hérissons.

Mais vous ignorez que les hérissons ont leur propre justice, et qu'elle
vaut bien celle des hommes.

J'habite à présent votre voiture. J'habiterai toutes vos voitures. Et ma
voix, mes cris, retentiront jusqu'à vous rendre fou. Un jour, vous perdrez
le contrôle, et finirez contre un arbre, les jambes brisées, le visage
arraché.
Vous souffrirez comme j'ai souffert.
Et la mort ne viendra pas vous délivrer. Car les hommes soignent leurs
blessés. Ils vous soigneront.

Et dans votre fauteuil roulant, vous m'entendrez encore.


auteur anonyme

Écrit par : eve | 20/08/2008

La Suisse
Quel beau pays!
J'adhère totalement à cette cause et étant français, je n'ai pas l'habitude de tomber sur ce genre d'articles dans la presse (même sur un blog) ; Une cause tellement dérisoire, et tellement juste!
Il est vrai que même les animaux qui ne sont pas en voie d'extinction le seront de toute façon un jour, par notre entière responsabilité...

Écrit par : Francencrise | 27/08/2008

Francecrise,

C'est vrai que c'est très bien de vouloir protéger les hérissons, j'adore toutes les bêtes et j'arracherais les yeux à une personne capable de faire du mal à un animal.... mais ne faites pas trop d'angélisme à propos de la Suisse car la Suisse vend encore légalement des peaux de chats et mange du chien et du chat ! Celà a fait pas mal de bruit dans la presse d'il y a 2 semaines !

Écrit par : Café | 27/08/2008

Je vous invite à venir découvrir "L'histoire du Hérisson", un album de chansons à l'usage des enfants inquiets de l'éducation de leurs parents (et plus généralement de celle des adultes composant leur famille)...

Le site du hérisson : http://www.almoyna.com/indexh.htm

Écrit par : Almoyna | 29/11/2009

Bonjour, votre cd sur les herisson estr vraiement formidable et j'ai pris votre adresse pour les commander
j'ai decouvert un herisson dans mon jardin est j'essaie de trouver un site quel nourriture lui donner etc
bon courage et j'espere d'autres chansons a venir, a bientot
Mme Depinoy Elisabeth, CONLIE SARTHE

Écrit par : DEPINOY Elisabeth | 14/05/2011

Les commentaires sont fermés.