26/02/2008

Le bon air sera plus efficace que les sanctions

Rien de plus simple que de décréter l’interdiction de la fumée dans les lieux publics fermés rapidement. Pour la base légale et les sanctions, on peut attendre que le grand conseil légifère. Pourquoi tout de suite penser aux tricheurs. Le plus important est que cette interdiction entre rapidement en vigueur et faisons confiance à la population qui est pour 80 % opposée à la fumée dans les lieux publics, donc qui respectera dans sa grande majorité cette décision.

 

C’est déjà le cas dans l’administration publique, dans les TPG, et il n’y a pas de loi votée. Et c'est respecté sans problème. 

 

D’ici quelques années, la population ne se souviendra même plus qu’on pouvait fumer dans les établissements publics…

 

Je me réjouis de pouvoir retourner dans certains cafés qui étaient devenus infréquentables tant l’air y était irrespirable.

18:49 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.