23/06/2007

Pauvre petite reine

Voilà que les vélos abandonnés deviennent la cible des épurateurs des rues. Mais quelle mouche les a donc piqués. Oui il est vrai qu'il y a quelques vélos désossés qui restent attachés à des poteaux et qui ne font pas très jolis dans le paysage. Mais des vélos non abandonnés ont également été emmenés et comme le disait très justement un lecteur dans le courrier de la Tribune, c'est vraiment beaucoup d'énergie gaspillée pour enlever ces petites reines, qui ne polluent pas, qui ne font aucun bruit, qui participent à la mobilité douce et à la qualité de la vie de toute la ville. Quelle erreur de directives et de stratégie politique. Moi ce que je voudrais c'est qu'on remercie les gens qui prennent la peine d'aller en vélo au lieu de les tracasser inutilement.

23:19 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.