28/05/2007

hérissons et engins à moteurs

Si vous avez une tondeuse ou une débroussailleuse, faites attention lorsque vous oeuvrez près des haies ou dans des zones un peu envahies par les herbes et les feuilles mortes, les hérissons sont souvent cachés dans ses endroits et les lames de ces engins  peuvent les tuer ou les faire souffrir horriblement. L’humain arrange son environnement sans toujours penser que les animaux ont aussi droit à leurs espaces, leurs conditions de vie;  qu’ils n’ont pas de moyens de défense contre nos engins à moteurs, nos produits toxiques, nos véhicules qui roulent si vite et qui se transforment en tueur pour eux sur les routes, surtout la nuit.

16:23 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Prix pour les vélos dans les CFF: trop cher

Pour réaliser un week end écolo, je suis partie avec ma famille en train avec nos vélos,  Mais alors surprise désagréable: le prix pour transporter des vélos est exhorbitant. Presque le même que pour les billets des passagers. Alors que les vélos se suspendent à un crochet parmi des tas de valises et gros bagages. En plus, suite à cela, j'apprends que la fille d'une amie qui possède une abonnement général de train et qui a voulu prendre son vélo de Versoix à Genève, mais n'a pas eu le temps de prendre le billet du vélo, a payé une amende de Fr. 80.- dans le train.... Si l'on oublie de prendre un billet de passager, il n'y a qu'un supplément de quelques francs, cette politique d'amendes est tout à fait incohérente ou alors c'est une erreur du contrôleur. En tout cas c'est totalement exagéré, décourageant de vouloir prendre sa petite reine avec soi. Il faudrait que les CFF revoient leur tarification pour le transport des vélos.

16:10 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | |

la puissance de la communication

"Monsieur BATA" m'a téléphoné suite à un blog que j'écrivais il y a 3 semaines  concernant l'éclairage excessif dans son magasin où je venais d'acheter des chaussures. Pour me demander de le rencontrer et de parler de tout cela. Et avec beaucoup de gentillesse et d'ouverture. Cela m'a mise d'excellente humeur, j'étais heureuse de voir que suite à la communication de mon état d'âme, il y aura une suite , une possibilité de dialogue, une élcairage qui permettra peut être à moi aussi de relativiser mes réactions émotionnelles écologiques.. J'aurai pu bien sûr écrire à ce monsieur et le résultat aurait été le même, mais l'espoir du blog c'est que des idées exprimées puissent faire germer des petits dans la tête à beaucoup de gens.

16:00 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

11/05/2007

Au secours des ultra-sons anti jeunes

Des émetteurs anti-jeunes c'est certainement la mesure la plus horrible dont j'ai entendue parler... on croit rêver, le karcher de Sarko c'est de la rigolade à côté......Mais comment des adultes peuvent-ils imaginer des objectifs aussi sournois pour ces appareils à ultra sons, ce sont eux les fous dangereux.. Qui peut dire si cela ne créera pas des surdités ou des acouphènes? Que les jeunes fassent des déprédations, gribouillent les murs de tags, ce n'est certes pas agréable et il est normal de réagir lorsqu'ils dépassent les bornes, mais alors que les adultes leur parlent, leur montrent les limites à respecter, qu'ils s'adressent à eux directement ou si ce n'est pas de leurs compétences, qu'ils engagent du personnel pour surveiller les zones délicates. Heureusement le Conseil d'Etat à réagi en enlevant ces appareils. Les débordements d'une certaine jeunesse ne peuvent laisser indifférent. Les solutions toutes faites n'existent pas. Mais une des pistes les plus sures c'est quand même le dialogue, la présence d'adultes. On pourrait aussi imaginer les impliquer dans le processus de nettoyage de la ville en leur offrant des petits boulots rémunérés. Cela les occuperait et leur montrerait le travail que leurs excès provoquent à la société. Une manière de les responsabiliser. 

22:10 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

10/05/2007

jolies chaussures et ampoules...

Hier je vais m’acheter une paire de chaussure chez BATA. Je trouve mon bonheur, Mais après toute une gymnastique, il faut bien se baisser pour enfiler ces jolis modèles, je commence à avoir très chaud. Le caissier, très aimable, me dit alors constatant la rougeur de mes joues « ne vous en faites pas on va mettre la clim dans peu de temps ».
Ne sachant pas qu’il a en face de lui une écologiste entêtée, d’emblée, je lui dis gentiment « mais avant de passer à cette solution, vous pourriez par exemple éteindre toutes les lumières qui éclairent la vitrine, qui chauffent inutilement l’air ambiant et qui n’ajoutent rien de plus, vu les rayons du soleil et la lumière naturelle du jour ? » « Oui vous avez raison » me répond-il, mais le patron veut mettre encore plus d’éclairage pour faire plaisir aux clients.. alors qu’avec la moitié des ampoules, le magasin serait parfaitement attractif…. 

 

Alors, cher Monsieur « BATA », si vous tombez sur ce modeste texte, pourquoi ne songeriez- vous pas à diminuer le nombre d’ampoules, du moins près des fenêtres, vos clientes auraient moins chaud, elles se trouveraient encore plus belles dans vos miroirs, car on sait bien que les petits défauts des dames sont amplifiés par des lumières trop violentes et pour couronner le tout, vous feriez des économies d’argent et d’énergie (bon pour la planète et pour le portemonnaie…..). Ces remarques pourraient bien entendu s’appliquer aux ¾ des commerces qui,voulant bien faire, très souvent illuminent des zones inutilement.

19:53 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |